Sommet Extraordinaire des Chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union Africaine sur la sécurité et la sûreté maritimes et le développement en Afrique

Comité des Représentants Permanents

Conseil Exécutif (Session Ministérielle)

Sommet Extraordinaire des Chefs d'Etat et de gouvernement de l'UA

La conférence de Lomé entend faire de l’espace maritime le levier principal du développement économique et social de l’Afrique.
Les Chefs d’État et de gouvernement des 54 pays de l’Union africaine se réuniront à Lomé le 15 octobre 2016, avec des experts et des leaders du monde économique, pour définir une feuille de route sur la Sécurité Maritime en Afrique. Cette session extraordinaire capitalisera sur les résultats des sommets de Yaoundé (juin 2013) et des Seychelles (février 2015), afin de mettre en place une stratégie africaine de protection des mers et des océans, pour garantir paix, sécurité et stabilité, et faire de l’espace maritime africain le levier principal d’un développement économique pérenne.

Communiqué de Presse

L'Afrique dit oui à la charte de Lomé

Plus de 30 pays africains ont adopté samedi à Lomé une charte contraignante sur la sûreté et la sécurité maritime. Ce texte initié par le Togo a été validé lors d’un sommet extraordinaire de l’Union africaine.

Les présidents du Kenya, Uhuru Kenyatta, du Congo, Denis Sassou Nguesso, et du Tchad, Idriss Déby Itno, également président de l'UA, se sont félicités de la décision à l’issue des travaux.

Le président togolais Faure Gnassingbé et son ministre des Affaires étrangères, Robert Dussey, ne cachaient pas leur satisfaction. Ils se sont engagés à fond depuis 2 ans pour parvenir à ce résultat.

La charte propose de coordonner les actions entre les pays du continent pour lutter contre la piraterie et les trafics de drogue, d'armes et d'êtres humains sur les côtes africaines.

Le document va s’intégrer à la Stratégie africaine intégrée pour les mers et pour les océans à l'horizon 2050 (adoptée en 2012).

Avec un total de 13 millions de km2 de zones économiques maritimes et 17% des ressources mondiales en eau douce, l'Afrique doit voir cette richesse comme une opportunité de développement durable, selon le président Kenya.

Sur 54 pays que compte l'Afrique, 38 sont des Etats côtiers.

90% des importations et exportations transitent par la mer et un nombre important des corridors commerciaux maritimes les plus stratégiques se trouvent dans l'espace maritime africain, selon lui.

43 pays étaient représentés au sommet de Lomé, dont 17 par leur chef d'Etat, sur les 54 pays que compte l’UA.

Ce sommet extraordinaire est une victoire diplomatique pour le Togo. Cette conférence – la première de grande ampleur organisée depuis 30 ans – s’est déroulée de manière exemplaire avec une logistique parfaitement huilée.

Actualités

Le Message de Faure Gnassingbé

Les présidents de Côte d'Ivoire et du Togo vendredi à Lomé Le Togo est heureux d’accueillir ce samedi à Lomé le Sommet extraordinaire de l’Union africaine sur la sécurité et la sûreté maritimes et le développement en Afrique.

La date du 15 octobre 2016 marquera, pour l’Afrique tout entière, un jalon majeur dans sa marche vers la réalisation de sa destinée. Ce sommet, qui réunit les chefs d’État et de gouvernement, vise à réfléchir aux voies et moyens susceptibles de créer les meilleures conditions de sécurité et de sûreté sur les mers et sur les océans d’Afrique a n de garantir une exploration et une exploitation pro tables de ces espaces pour nos peuples ...

LIRE

Tracer les frontières de la renaissance africaine

Faure Gnassingbé samedi à l'ouverture du sommet Le sommet extraordinaire de l’Union africaine (UA) consacré à la sécurité maritime s’est ouvert samedi à Lomé.

Les 17 chefs d’Etat présents ainsi que les vice-présidents et chefs de gouvernement ont pris place sous un immense chapiteau qui tient lieu de centre de conférences.

Le président Faure Gnassingbé a rappelé les nouvelles menaces qui pèsent sur le continent avec la piraterie maritime et les entreprises criminelles. Il a plaidé pour une action coordonnée et concertée afin de combattre ces fléaux ...

LIRE

Le coût global de l'insécurité maritime est gigantesque

Partage d'information A la veille de sa participation au Sommet de Lomé, le Commissaire européen pour l'Environnement, les Affaires maritimes et la pêche, Karmenu Vella, a procédé au lancement officiel par l'Union européenne et le Danemark du projet visant à développer un Réseau inter-régional sur la sécurité maritime dans le Golfe de Guinée (GoGIN).

Le projet GoGIN, cofinancé par l'Union européenne (UE) et le Danemark, respectivement à hauteur de 7,5 million d'euros et de 1,8 million d'euros, soutiendra la mise en réseau et le partage d'information entre les mécanismes nationaux et plateformes de coordination régionale de sécurité maritime mis en place dans les pays du Golfe de Guinée ...

LIRE

Pourquoi un sommet sur la sécurité maritime 

Le sommet se concentrera sur deux principaux axes:

Coopération régionale et internationale pour la sécurité maritime

Piraterie maritime
Pêche illicite
Trafics illicites de tout genre